reperes-et-jalons

reperes-et-jalons

Quelques précisions nécéssaires sur la laïcité

23/08/2016

Quelques précisions nécessaires sur la laïcité

 

Avec le « burkini » dernière trouvaille de toutes les exigences salafistes, le problème de la laïcité doit être analysé au plus près, car les idées à son sujet sont embrouillées et il y a nécessité d’éclaircir au plus vite le problème

 

Au départ qu’est la France

 

Une Nation progressivement formatée depuis plus de deux mille ans par le judéo-christianisme tant du point de vue spirituel que matériel sur le terrain. Voir l’Histoire, riche sur le sujet 
D’une manière elliptique, pour ne pas entrer dans tous les détails, on peut dire que depuis la révolution française et surtout la création définitive de la République l’évolution s’est faite tant bien que mal dans le sens où les Eglises chrétiennes si présentes au début dans la création matérielle et politique de la nation française ont été cantonnées progressivement dans leur rôle de guide spirituel, l’Etat se réservant le chapitre matériel et politique

Est alors apparue la nécessité d’un pacte à établir entre République et Christianisme; c’est ce que l’on a appelé la laïcité:

Aux Eglises chrétiennes le domaine spirituel privé et à l’Etat laïc tout ce qui est du domaine public et matériel …avec cependant quelques empiètements de part et d’autre, soit dans le spirituel (avec « l’école des hussards » se voulant moralisatrice sur la base de la loi naturelle mais sans références religieuses ou prétentions de certains politiciens athées radicaux) soit dans la politique et l’économie (développement de partis chrétiens et d’une vision chrétienne de l’entreprise et de l’économie avec une Presse spécifique). Ce qui a donné lieu à maintes batailles violentes dans le passé…

Un modus vivendi

Quoiqu’il en soit, depuis un siècle l’Etat laïc avait du constater "implicitement"  que le Pays était d’essence chrétienne et que la majorité des Français, pratiquant ou non, considéraient qu’ils avaient une identité humaniste et chrétienne. 
Et c’est pourquoi la laïcité républicaine avait été obligée de composer, et de ménager - volans, nolans 
des tolérances pour le christianisme dans le domaine public, malgré quelques accrocs inéluctables de temps en temps.

 

Tolérances multiples : manifestations publiques mariales organisées à l’échelon national, processions, pardons bretons, fêtes chrétiennes chômées, port de signes distinctifs religieux hors du privé (kippa chez les juifs), cloches des Eglises, entretien des Eglises par les communes, statut religieux spécial de l’Alsace-Lorraine etc.etc. 

De l’autre côté les diverses Eglises judeo-chrétiennes françaises "s’efforçaient" de rester strictement dans un domaine spirituel de non agressivité et de tolérance, prêchant la concorde et la paix et laissant à chacun la totale liberté d’adhésion en évitant (mais pas toujours) tout prosélytisme systématique dans le domaine public

Retour d’une guerre des Religions

Alors qu’un modus vivendi bon enfant de coexistence avait été, apparemment "plus ou moins" trouvé depuis les dernières guerres mondiales, on doit noter un net retour violent aujourd’hui des guerres de religion 

- à cause des agissements agressifs des libertaires de gauche qui se sont promis 
d’éradiquer totalement le judéo-christianisme en profitant de leur liberté d’action pendant le quinquennat Hollande (voir les déclarations de Peillon), en réalisant le mariage pour tous, l’adoption pour les couples homosexuels, la PMA etc. - Ce qui laisse entrevoir la probabilité de gros troubles à venir...

- et voilà que depuis peu se rajoute l’irruption violente d’un l’Islam revendicateur dans les débats
Aujourd’hui selon les exigences agressives et excessives de certains religieux musulmans salafistes, tout nouveaux venus et souvent étrangers - qui n’ont vraiment aucun droit à pouvoir se référer au consensus historique spécifique français entre christianisme et république laïque - 
il faudrait que l’Islam bénéficie "exactement" de l’équivalent de toutes les tolérances de la tradition laïque française .

 

Cela ne se peut !

Et naturellement dans leurs revendications infondées 
ils ont l’appui de tous ceux qui voudraient profiter de la brèche ouverte par l’Islam pour faire de la France un pays bariolé, sans identité traditionnelle, laïc sans concessions (avec avec abolition de toutes les tolérances passées) et totalement déchristianisé, n’ayant plus de boussole morale et devenu le terrain de la liberté absolue, du plaisir, du lucre : ce sont les libertaires de gauche, les partisans du gaypride, les sectes variées, les gourous multiples et les addicts de tous les vices…

Il est donc très probable que nous allons devoir affronter une nouvelle guerre de Religions plus terrible que toutes les précédentes

Halte à la tolérance extrême
De toutes façons il est hors de question que les musulmans salafistes profitent exactement des mêmes accommodements bienveillants et réciproques établis au fil des siècles en France entre l’état laïc et le judéo-christianisme et qui ont permis aux citoyens de cohabiter dans une paix relative. Cela ne les concerne vraiment pas et n'a rien à voir avec les exigences de la sharia

Ainsi donc le « burquini », déjà par lui-même un symbole de la sharia hautement significatif du mépris de l'homme envers la femme, deviendrait-il le symbole de notre pays devenu multiconfessionnel, et multiculturel sans identité propre ! 

 

Impensable, intolérable ! ET La « sharia » doit-être bannie en France

 

Alors,

Ou bien les musulmans salafistes ou wahhabites s’intègrent dans la France, telle qu’elle est, en continuant de pratiquer éventuellement leur religion mais sans sharia visible, sans statut particulier juridique (polygamie et autres) ou bien ils ne peuvent le supporter ...et ils doivent quitter le pays au besoin manu militari

 

Je suis certain que les musulmans modérés français peuvent comprendre cela

Les Amis du 13 mai 1958 d’Alger - Bernard Lefèvre

*

* *



06/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres