reperes-et-jalons

reperes-et-jalons

Moi vivant jamais le drapeau FLN ne flottera sur Alger...

«Moi vivant jamais le drapeau FLN ne flottera sur Alger... »

 

C'est lors de la deuxième tournée des popotes qui débuta le 4 mars 1960 par la zone nord constantinois que De Gaulle prononça cette phrase

 

Cette tournée, envisagée dès février après les barricades, avait été repoussée en mars suivant les avis des conseillers du chef de l'État. Depuis Telergma où s'était posée la Caravelle présidentielle, le chef de l'État, par hélicoptère gagne Hadjer Mafrouche (Collo) PC du 5e REI où opère ce régiment. Il y prononce des propos identiques à ceux que je citerai plus loin, propos rapportés par un de mes camarades de promotion de Saint Cyr Coètquidan. Deuxième étape, Catinat, secteur d'El Milia, commandé par le colonel Trinquier, point dur du secteur où cependant vient d'être créé un groupe d'autodéfense féminin. Le chef de l'État descend de son hélicoptère et avant de rejoindre la grande tente où se trouvent réunis les officiers de différents régiments ou unités en opération dans ce secteur, petite cérémonie traditionnelle, poignées de mains aux notabilités, aux anciens combattants et inspection de ce groupe d'autodéfense.

 

«Ferhat Abbas et sa bande ne se rendront jamais, ne remettront jamais leurs armes... Il faut aller les chercher... C'est votre mission. Ce sera dur. Je vous fais confiance. Jamais, je ne traiterai avec le FLN... L'armée française restera en Algérie... Jamais le drapeau FLN ne flottera sur Alger ». 

 

Pour nous (officiers) tout est simple, plus d'équivoque.., et pourtant ce fut un mensonge de plus, aux conséquences douloureuses, dramatiques.

 

A. Bruniaux 17487 Empuriabrava, Espagne (Témoignage paru dans la revue L'ALGERIANISTE DE juin 2007)



28/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres