reperes-et-jalons

reperes-et-jalons

Hypocrisie colossale des Religieux musulmans

28/09/2014

 

Hypocrisie colossale des Religieux musulmans

Le Recteur de la Mosquée de Paris a osé déclarer dans la Presse que l'Islam était une religion d'Amour, de Paix et de Tolérance ! A se tordre de rire si la situation n'était pas aussi triste....

 
On peut admirer le culot et l'outrance du propos; malheureusement c'est loin, très, très loin de la vérité…..

Dans la réalité l'Islam est justement tout le contraire, au point que Salman Rushdie, un musulman, a pu dire que l'Islam était «satanique»….

 

Certes, le petit peuple musulman, qui n'a qu'une connaissance très superficielle du Coran et de la religion qu'il professe, ne pratique que la version édulcorée et bienveillante du Coran primitif de la Mecque avec ses obligations majeures : l'allégeance à Allah, la prière, l'aumône charitable, le jeune du ramadan, le pèlerinage à la Mecque et le combat à mener contre soi-même pour s'améliorer, ce dont peuvent témoigner les Européens Rapatriés du Maghreb qui ont pu vivre en bonne intelligence avec lui pendant un siècle et demi…. Ce petit peuple est sincère, mais on lui a caché l’essentiel...

 

Les intellectuels et les religieux, imams, muftis, oulémas et autres docteurs etc. connaissent fort bien, eux, la version définitive du Coran, celle de Médine parachevée par Mohamed après l'Hégire; c’est la version irréfragable «intouchable et indiscutable» parce que dictée, parait-il, directement par Allah lui-même dans la langue du Paradis, qui est l'arabe.... 

 

Mais pourquoi faudrait-il vraiment croire Mahomet, historiquement un triste sire ?

Cette version qui annule toutes les versions antérieures enjoint expressément aux musulmans de conquérir le monde au nom d'Allah en pourchassant par le feu, le fer et le sang tous ceux qui ne se sont pas convertis et en leur imposant d'obéir à une charia moyennageuse ; les chrétiens et les juifs qui sont des mécréants ayant refusé de se plier à la toute dernière volonté d'Allah exprimée par le Coran de Médine et les hadiths, peuvent, en tant que croyants issus du Livre, être exemptés de la tuerie à la condition toutefois de devenir des esclaves obéissants chargés d'impôts (dhimmitude)

 

Ces religieux islamiques savent très bien tout cela et c'est pourquoi on ne les pas entendus pendant des années condamner les horribles exactions des suppôts d'Al-Qaida puis des islamistes djihadistes nouveaux (les parfaits croyants selon Mahomet).

 

Mais aujourd'hui devant l'ampleur de la protestation et de la réaction de l'occident ils se hâtent de suivre le conseil donné par Allah lui-même et transmis par Mahomet, consistant en la pratique du mensonge et de la ruse (la taqqya) quand l'Islam se trouve en position de faiblesse... en attendant des temps meilleurs pour reprendre la guerre…

 

Messieurs les Religieux musulmans après en avoir fait si peu pendant tant d'années vous en faites trop aujourd'hui pour être crédibles ! Si vous êtes vraiment sincères, prouvez le Réunissez donc toutes vos mouvances religieuses de haut niveau et expurgez le Coran de tout son contenu satanique…. A ce moment là on pourra vraiment vous croire....

 

Quand à vous occidentaux naïfs qui tombez dans le piège de cette taqqya, prenez donc la peine de lire le Coran dans son intégralité ! 

 

« CORAN », traduit de l’arabe par Régis Blachère,   Professeur à la Sorbonne – G.P. MAISONNEUVE & LAROSE éditeurs 1966

 

Les Amis du 13 mai 1958 d'Alger

 

A la suite de la toute récente émission "envoyé spécial" de France 2, voici des déclarations intéressantes de Bernard Antony

reprises par le Salon Beige
http://www.les4verites.com/islam/indecente-ignorance-et-taqqyia-matoise-sur-france-television

 

"Hier au soir, sur France 2, à l’émission « Envoyé Spécial », deux animatrices énamourées se pâment d’admiration pour l’iman d’Ivry, qui développe  doctement, le coeur sur la main en citant quelques versets anodins, qu’il n’y a rien dans le Coran pour justifier l’islamisme.

 

Le Coran, à l’en croire, n’est qu’un livre de paix et de bonheur et son prophète Mahomet un tendre humaniste, un doux pacifiste. Avec l’iman, pas question pour les animatrices d’être insolentes ou de manifester simplement quelque étonnement, pas question de le questionner sur la réalité historique de l’islam.

 

L’iman, avec un incroyable culot, évoque la Saint-Barthélémy pour dire que dans la chrétienté il y a eu aussi des guerres de religion et des massacres. Certes !
Aucune des deux ne s’avise de lui rétorquer ce que dit la grande historienne du jihâd et de la dhimmitude, Bat’Ye-Or : 
« De religion juive, je n’en suis que plus à l’aise pour rappeler que lorsque des chrétiens se livrent à des violences, ce n’est pas selon l’imitation de Jésus-Christ, tandis que lorsque les musulmans égorgent, c’est selon le modèle de Mahomet».

 

Mais surtout, aucune des deux ne le questionne sur quelques-uns des 700 versets de violence du Coran ou sur ce que contiennent les Hâdiths. À l’évidence, elles sont islamiquement ignares.

 

Aucune ne lui demande pourquoi aucun non-musulman, sous peine de mort, ne peut se rendre à La Mecque ou à Médine. Pas de question sur la charia appliquée par l’État islamique, certes dans un paroxysme de sauvagerie, mais qui ne l’est pas moins, dans toute son horreur, en Arabie Saoudite, en Iran et dans des dizaines d’autres pays.

 

Aucune ne lui pose de questions sur le statut des femmes, sur la liberté religieuse, sur l’égalité et la réciprocité : l’iman ravi baigne dans le lait et le miel d’une douceur médiatique toute de complaisance. Et tant pis pour l’information des téléspectateurs. Mais la désinformation est à vrai dire grandiose.
Mais, comme l’aurait conclu Vialatte, « c’est ainsi qu’Allah est grand ! »."

 

Bernard Antony

 



05/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres